Vos questions sont entre de bonnes mains

/

Ruche

/

Accueil

Ruche, le guide pratique

Ruche, le guide pratique

Avoir une ruche pour produire son propre miel ? Ce concept séduit de plus en plus d'amoureux de la nature. Cependant l'élevage d'abeilles nécessite d'avoir des connaissances précises sur le mode de vie de la ruche, ainsi que des compétences pratiques acquises auprès de professionnels.

Ce site vous aidera, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...

Choisir sa ruche

8 points à comprendre pour choisir et fabriquer sa ruche

Voir les articles
Élever des abeilles

8 points à comprendre pour élever des abeilles

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question

Ruches, l'essentiel en une page

Partager
Envoyer par email

Voici un aperçu des points abordés dans notre guide pratique sur les ruches. Pour en savoir plus, cliquez sur les liens de votre choix.

Apiculture : l'élevage des abeilles

L'apiculture est une technique consistant à élever des abeilles dans des ruches pour en extraire le miel et les autres produits annexes. C'est une activité accessible aussi bien aux passionnés, aux apiculteurs débutants qu'aux professionnels. L'apiculture peut constituer une activité tout à fait rentable à condition de disposer de toutes les connaissances et de tous les moyens nécessaires pour le réussir.

Différents types de ruche : verticales, horizontales, etc.

La ruche d'abeille constitue un lieu de vie artificiel construit par l'apiculteur, afin de reproduire le milieu de vie naturel des abeilles. Il existe différents types de ruche, selon les techniques d'apiculture souhaitées et les régions du monde.

Les ruches verticales à cadre : les ruches « modernes »

Les ruches verticales à cadres sont les ruches les plus utilisées pour l'apiculture actuelle. La ruche Dadant, modèle de ruche très populaire, constitue un modèle standard pour les apiculteurs. La ruche Warré, communément appelée « ruche populaire », elle améliore la condition de vie des abeilles et facilite le travail de l'apiculteur. La ruche Voirnot a marqué un grand pas dans le domaine de l'élevage des abeilles. La ruche Langstroth est l'un des modèles les plus utilisés des apiculteurs, modèle de ruche standard.

La ruche horizontale : une ruche « naturelle »

La ruche horizontale est un habitat pour les abeilles qui ne nécessite ni de cadre préfabriqué, ni l'utilisation de cire. Les abeilles construisent tout elles-mêmes à l'intérieur de ce type de ruche.

Ruches traditionnelles : en paille, tronc, Kényane, Alsacienne

Les apiculteurs de certaines régions préfèrent utiliser des ruches traditionnelles. Les plus connues sont la ruche en paille qui se présente sous forme de voûte et offre aux abeilles un confort identique à celui procuré par un habitat naturel. La ruche tronc se distingue des autres par son exceptionnelle longévité. La ruche kényane, facile à construire, elle présente l'avantage d'être économique. La ruche alsacienne ou ruche Bastian est légère et facile à déplacer.

Produits de la ruche : cire, miel, propolis, etc.

L'élevage d'abeilles permet à l'apiculteur de bénéficier des différents produits de la ruche :

  • cire d'abeille : produit dérivé de la ruche dont l'usage est multiple,
  • miel d'abeilles : substance noble aux multiples vertus, le miel d'abeilles est le produit principal de la ruche,
  • gelée royale : substance riche en matières organiques, destinée à être consommée par la reine et la famille royale des abeilles,
  • propolis : un produit de la ruche dont la consommation contribue au maintien de la vigueur corporelle.

Fonctionnement de la ruche : plan, cadre, rayons, etc.

Une ruche bien agencée doit être pensée selon un plan en harmonie avec les besoins des abeilles, cela sera d'ailleurs un gage de productivité. Les ruches comportent différents éléments nécessaires au mode de vie des abeilles et à la récolte des différents produits de la ruche, notamment :

  • le cadre de ruche : cadre amovible présent dans les ruches modernes et permettant à l'apiculteur d'intervenir plus facilement à l'intérieur de la ruche,
  • le rayon de miel : permet aux abeilles de stocker le miel et à l'apiculteur de les recueillir.

Ruches : choisir l'emplacement et élargir la colonie

Le lieu d'installation des ruches, le rucher, est un choix important dont découleront les bons résultats de la ruche. Ce choix se fait selon différents critères comme un éloignement minimum des différentes ruches entre elles, l'orientation des ruches, la proximité de champs de fleurs, de forêts, etc. Le recours à l'usage d'une ruchette permet d'élargir la colonie d'abeilles.

Organisation des abeilles : essaim, reine, ouvrières, etc.

L'abeille est un insecte butineur qui vole de fleur en fleur pour chercher de la nourriture afin de produire du miel. L'abeille à miel est l'espèce élevée par les apiculteurs pour produire du miel. L'achat ou le piégeage d'un essaim d'abeilles permet de peupler les premières ruches. Il ne peut exister une colonie sans reine des abeilles, car elle y tient un rôle primordial et la vie d'une ruche dépend exclusivement de sa présence. Les abeilles ouvrières, elles, sont laborieuses : elles s'occupent de la ruche et y sont présentes en grand nombre. Enfin, le faux-bourdon a pour rôle exclusif de féconder la reine des abeilles.

S'occuper de la ruche : calendrier, récolte, élevage

L'élevage d'abeilles constitue une activité passionnante et, si on le souhaite, rémunératrice. Pour bien s'occuper des ruches, il faut tenir compte de plusieurs choses : le calendrier apicole guide le travail de l'apiculteur et l'aide à harmoniser ses activités avec la floraison et le cycle de développement naturel des abeilles. Les maladies des abeilles qui peuvent mettre en péril toute la colonie si on ne prend pas les précautions nécessaires. L'apiculture biologique tient compte du rôle clé des abeilles dans la nature et du respect de l'environnement au cours de l'élevage.

La technique de récolte du miel : celle-ci doit être réalisée avec minutie afin de garantir la sécurité de l'apiculture et l'équilibre au sein de la ruche. Une bonne connaissance des abeilles et de leur mode de vie permet d'éviter la piqûre d'abeille, car les abeilles n'attaquent que lorsqu'elles essaient de protéger leur nid.

Le matériel indispensable pour la ruche

Pour tirer profit de l'élevage des abeilles et leur offrir les meilleures conditions de vie possible, il est indispensable d'avoir un équipement adapté, en particulier :

  • les ruches,
  • le vêtement d'apiculteur : incontournable pour travailler dans le rucher, surtout pour les apiculteurs moins expérimentés,
  • l'enfumoir : permet de dissiper et d'apaiser les abeilles lorsque l'apiculteur souhaite s'approcher de la ruche en toute sécurité.

Fabriquer sa ruche soi-même : quelques conseils

La fabrication d'une ruche peut tout à fait être réalisée par l'apiculteur lui-même. Deux options :

  • avec des matériaux de récupération : palettes de bois, anciennes ruches, etc.,
  • ruche en kit : moins chère qu'une ruche neuve, elle est facile à utiliser et à monter, et idéale pour les apiculteurs débutants.

L'installation de la ruche se fera en tenant compte de plusieurs paramètres importants : l'emplacement, la disposition des ruches et leur orientation, l'aménagement du terrain. Pour éviter tout problème avec le voisinage, l'apiculteur n'a pas le droit de placer son rucher sur n'importe quel terrain. L'installation d'une ruche est en effet soumise à une réglementation.

Achat d'une ruche neuve ou d'occasion et d'abeilles

Acheter une ruche est une étape importante dans la vie d'un apiculteur, qu'il soit professionnel ou débutant. Cet achat regroupe :

  • l'achat de la ruche en elle-même : pour choisir le bon modèle, il est important de prendre en compte différents critères,
  • l'achat des abeilles et le choix de l'espèce : un critère essentiel pour la réussite de l'élevage.

Le prix des ruches peut varier selon le type de ruche choisi, les matériaux utilisés, etc. L'acquisition d'une ruche d'occasion réduit le coût de l'investissement de l'apiculteur sans qu'il ait à faire une concession sur la qualité.

Contacts : association apicole et formation en apiculture

L'association apicole vise à promouvoir l'apiculture d'une région en regroupant tous les apiculteurs, qu'ils soient professionnels ou amateurs. Elle permet de former les novices et constitue un réseau pour les apiculteurs souhaitant commercialiser leurs produits. Seule une formation apicole permettra aux débutants de se lancer. Elle se fait auprès d'un apiculteur professionnel ou dans une association apicole. Le coût d'une formation est au minimum de 150 €.


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.